Focus sur la protection des données personnelles

Aujourd’hui, le piratage des données personnelles est un véritable problème pour les particuliers, les entreprises ainsi que les institutions publiques. La protection des données est ainsi importante pour se protéger du hacking. Topo.

La protection des données personnelles

De nombreuses données personnelles sont générées via l’utilisation d’applications mobiles ou les connexions internet. Les entreprises et organisations détiennent ainsi une mine d’informations pour mieux connaître les consommateurs et les satisfaire. Cependant, contrôler les fuites de données au quotidien s’avère difficile. Pour vous en prémunir, n’hésitez pas à utiliser des logiciels qui suppriment les cookies sur Internet. Ces derniers sont des fichiers texte qui stockent les informations (achats, sites visités, langue, etc.). Surfer sur le Web en ouvrant une page de navigation privée constitue une autre solution. Sachez que vous pouvez librement choisir de ne pas autoriser le partage de vos données personnelles avec des partenaires commerciaux. Découvrez comment limiter l’impact d’Internet sur l’environnement à travers cette page.

L'importance de la protection des données informatiques

Aujourd’hui, l’interaction avec les outils informatiques est chose courante. Les utilisateurs de réseaux sociaux comme les travailleurs y laissent de précieux octets. Grâce au cache d’un utilisateur lambda, l’on peut exfiltrer ses coordonnées bancaires ou son login sur certains sites. Pourtant, la valeur des données informatiques est plus importante que l’on ne le croit. Qu’elle relève du domaine personnel ou professionnel, la sécurisation des données nécessite des bases solides en informatique. La protection des données personnelles au travail est capitale tout comme la protection des données personnelles sur Facebook. Chez un particulier, de mauvaises habitudes ou une absence de vigilance expliquent les exfiltrations de données. Dans une grande société, elle provient de la vulnérabilité du système de sécurité informatique employé.

À qui servent les données personnelles ?

Profitant aux entreprises commerciales et à différents organismes, les données personnelles servent à identifier un individu en ligne. Le problème réside dans le fait qu’elles sont utilisées à des fins commerciales, partagées, commercialisées ou piratées par des tiers (ransomware, arnaques, usurpation d’identité, etc.).

protéger données personnelles(1)

Le point sur les données personnelles

D’après la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés), les données personnelles regroupent toutes les informations relatives à une personne physique pouvant être identifiée directement ou indirectement. Cette commission veille à la conformité du traitement des données. Elle met en demeure les intéressés de respecter la loi dans un délai précis en cas de manquement et, si rien ne change, différentes sanctions peuvent être prononcées. Une donnée personnelle peut être :

  • Le nom ;
  • Le prénom ;
  • Les coordonnées ;
  • Les photos ;
  • Les empreintes digitales ;
  • Les photos ;
  • L’adresse e-mail ;
  • L’enregistrement vocal ;
  • L’adresse IP ;
  • Le numéro de téléphone ;
  • L’adresse postale ;
  • Le numéro de sécurité sociale ;
  • Les identifiants et les mots de passe, etc.

Certaines données sont sensibles, car elles sont liées à des informations pouvant donner lieu à des préjugés ou de la discrimination. Elles possèdent un cadre particulier qui proscrit leur collecte préalable en l’absence d’un consentement écrit, explicite et clair. Une opinion politique ; Un engagement syndical ; Une sensibilité religieuse, Une orientation sexuelle, Une appartenance ethnique, Des idées philosophiques ; * Une situation médicale.

Les entreprises et les données personnelles des utilisateurs

Depuis l’adoption du RGPD en mai 2018, les contrôles de la CNIL ont été renforcés. Elle s’assure que les entreprises commerciales obtiennent le consentement des utilisateurs pour l’utilisation de leurs données personnelles et que les sociétés prennent les mesures de sécurité nécessaires contre le piratage. La vente des données personnelles n’est pas interdite par le RGPD. Toutefois, cette pratique est de plus en plus strictement encadrée. Les entreprises peuvent ainsi le faire sous réserve que la réglementation ait été respectée : collecte licite et loyale après avoir informé les personnes. Par ailleurs, le RGPD précise la nécessité d’un consentement libre, éclairé, spécifique et univoque de l’utilisateur.

Vos droits sur vos données personnelles

Chaque individu a le droit :

  • D’accéder aux informations qu’une entreprise détient sur lui (droit d’accès) ;
  • De faire supprimer une information ou de faire corriger une erreur (droit de rectification) ;
  • De refuser de figurer dans un fichier (droit d’opposition) ;
  • De demander à un moteur de recherche la suppression d’une information le concernant (droit de référencement).

Ces demandes doivent être directement faites auprès de l’organisme en cause, ce dernier disposant de deux mois pour agir. Si votre requête ne vous satisfait pas ou reste sans réponse passée ce délai, vous pouvez saisir la CNIL. Pour les cas précis d’intérêt public avérés, la collecte doit être validée par la CNIL.

protéger données personnelles (2)

Comprendre le RGDP

Le RGDP (Règlement général sur la protection des données) est un nouveau cadre européen qui concerne le traitement et la circulation des données personnelles. Ce texte couvre tous les résidents de l’Union européenne. Il est entré en application le 25 mai 2018. Depuis, tout traitement en infraction avec ce règlement est susceptible de déboucher sur des sanctions.

D’où vient le RGPD ?

Le RGPD vient du constat que la législation entrée en vigueur en 1995 devait être actualisée afin de tenir compte des évolutions technologiques. Un nouveau règlement a ainsi été proposé par Bruxelles avec un accord entre le Parlement, le Conseil et la Commission.

L’objectif du RGPD

En France, la protection des données est encadrée par le RGPD. Ce dispositif remplace une directive qui date de 1995. Son objectif est de devenir le nouveau texte de référence dans l’UE concernant les données personnelles. Il cherche également à harmoniser le panorama juridique européen en termes de protection des données personnelles afin qu’un seul cadre s’applique pour tous les États membres. Pour les internautes, le RGPD conforte ou met en place plusieurs protections. Il inclut également la reconnaissance d’un droit à l’oubli permettant :

  • D’effacer ou de retirer des données personnelles en cas d’atteinte à la vie privée ;
  • La portabilité des données aidant à passer d’un site de streaming à l’autre, d’un réseau social à l’autre ou d’un FAI à l’autre sans perdre les informations ;
  • D’être informé dans le cas d’un piratage des données.

Apprenez-en davantage sur le respect des autres règlementations .