Quel est l’enjeu de la protection des données personnelles sur Facebook ?

Au fil des années, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, s’est habitué aux allers et venues devant les tribunaux. Le PDG enchaîne les accusations d’exploitation des informations personnelles et les plaintes pour insuffisance de protection des données des utilisateurs. Le point.

Facebook, comment ça marche ?

Facebook est un réseau social permettant à ceux qui y sont inscrits :

  • d’échanger des messages avec d’autres membres dans un cadre privé ou au sein d’un groupe d’utilisateurs ;
  • de publier des images, des vidéos ou des fichiers et y laisser des commentaires ; les autres utilisateurs pouvant ainsi lancer une discussion.

Pour accéder à ces fonctionnalités, les futurs membres sont invités à créer leur profil en utilisant une adresse mail ou un numéro de téléphone valide. Une fois inscrits, ils accèdent à tous les services proposés par le site. La création d’un compte est entièrement gratuite, mais pour payer ses 35 587 salariés, l’entreprise a besoin de rentrées d’argent suffisantes.

L’exploitation des données comme source de revenus

Facebook utilise les informations personnelles de ses utilisateurs pour leur envoyer des publicités ciblées. C’est une manière pour le réseau social de générer des revenus.

Une exploitation de données consenties

Il est clair que certains utilisateurs curieux sont conscients que leurs données personnelles sont exploitées par Facebook. En effet, sa charte d’utilisation mentionne clairement qu’il se réserve la possibilité de vendre les données personnelles livrées par ses utilisateurs auprès d’entreprises privées. Comme si cela ne suffisait pas, cette même charte ajoute que Facebook peut récolter des informations à propos de ses abonnés depuis des sources extérieures tels que les journaux, les blogs et toutes autres sources disponibles sur Internet.

Une exploitation de données frauduleuses

La protection des données personnelles sur Facebook est souvent sujette à controverse. En dehors de ces conditions que les utilisateurs acceptent en créant leur profil, Facebook ou une entreprise associée exploite frauduleusement les données personnelles des membres. C’est la raison pour laquelle la protection des données personnelles sur Facebook est importante. L’affaire Facebook liée aux données personnelles datant de 2015 est un parfait exemple des abus réalisés par le réseau social. Suite à des contrôles menés par la CNIL, il a été constaté des manquements à la loi, entre autres, que la firme retraçait les internautes à leur insu. Cette manœuvre illicite était rendue possible via le cookie internet « datr » considéré comme déloyal puisqu’il ne présentait aucune information précise et claire. Pour ces faits, le réseau social a été condamné à payer une amende de 150 000 euros. À ce jour, il est impossible de savoir clairement ce que fait Facebook de nos données personnelles.

Comment protéger ses données personnelles sur Facebook ?

À ce sujet, ENGIE adopte une politique claire et facilement compréhensible comme vous pouvez le voir ici. De plus, pour assurer la protection des données traitées, vous découvrirez via cet article les dispositions prises par le groupe et les règles qu’il applique. En revanche, sur Facebook, la protection des données personnelles relève avant tout de la responsabilité de chacun.

1 protection données personnelles facebook

Éviter de s’inscrire

La meilleure manière de protéger ses données personnelles consiste dans un premier temps à ne pas utiliser Facebook, tout simplement. En effet, tous les utilisateurs savent pertinemment que leurs données seront exploitées d’une manière ou d’une autre par cette firme californienne dès leur inscription.

Supprimer les données enregistrées

La protection des données personnelles sur Facebook exige parfois des décisions radicales. Pour ceux qui sont inscrits et qui souhaitent « se faire oublier » par Facebook, il leur est possible d’effacer l’intégralité de leurs données personnelles. C’est d’ailleurs ce que stipule le RGPD (Règlement général sur la protection des données). En effet, la loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 sur la protection des données en France stipule que « Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractère personnel la concernant ».

2 protection données personnelles Facebook

S’informer sur les conditions d’utilisation du site

La protection des données personnelles s’avère impossible si les internautes acceptent qu’elles soient utilisées de n’importe quelle manière par les sites sur lesquels ils s’inscrivent. Avant même de s’inscrire ou d’installer une application Facebook dédiée :

  • lire attentivement la charte d’utilisation ;
  • parcourir également les conditions d’utilisation ;
  • accorder une importance particulière la partie qui traite de l’utilisation des données personnelles des membres.

Paramétrer correctement le compte Facebook

Pour protéger au mieux leurs données personnelles, les personnes qui ne peuvent se passer de Facebook peuvent apporter quelques modifications aux paramètres de leur compte :

  • gérer les informations de leur profil de manière à ne renseigner que celles qui sont utiles pour elles ou leurs amis ;
  • limiter l’accès au compte à leurs seuls amis ;
  • gérer leurs préférences publicitaires en supprimant les « centres d’intérêt » ;
  • désactiver la synchronisation des données des contacts pour éviter que Facebook n’accède à leurs contacts et à l’historique de leur compte ;
  • bloquer ou limiter l’accès aux données personnelles par des applications tierces tournant sur Facebook via le menu « Apps et sites web » dans « Paramètres ».

Les obligations de Facebook

La loi sur la protection des données personnelles en France stipule dans son article 34 que « Le responsable du traitement (N.D.L.R. Facebook) est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès ». Par analogie, la protection des données personnelles au travail est du ressort de l’employeur. Toutefois, malgré cette loi, les données personnelles ne sont pas toujours à l’abri comme en témoigne l’affaire Cambridge Analytica. Il s’agit d’un vol de données personnelles sur Facebook, un scandale concernant 87 millions de comptes. Les conséquences de ce drame en détail dans cette vidéo.

Conformément au RGPD, Facebook risque une amende à hauteur de 1,63 milliard de dollars si des citoyens des États membres sont touchés. En cas de vol de données, le RGPD stipule que Facebook doit avertir l’autorité de contrôle adéquat dans un délai de 72 heures.